MeryGrid : une gestion locale et optimisée de l’énergie

La Wallonie finance MeryGrid, le développement d’un micro-réseau « test » le long de l’Ourthe, dans la commune d’Esneux. Il s’agit d’un réseau local sur lequel sont raccordés des moyens de production et des systèmes de stockage d’énergie. L’objectif de ce prototype est de maximiser les échanges locaux d’énergie entre trois PMEs présentes dans le zoning industriel de Méry et d’optimiser leurs interactions avec le réseau public de distribution d’électricité.

À terme, le mirco-réseau de MeryGrid comportera un système photovoltaïque, une turbine hydraulique et un système de stockage. Pour gérer ces flux énergétiques, l’ULiège a développé un prototype d’EMS (Energy Management System). L’objectif est de passer, in fine, à un modèle commercialisable.

Comment fonctionne un micro-réseau tel que MeryGrid ?

  • Des installations de production d’énergie (notamment photovoltaïque, éolienne ou issue de la cogénération) et de consommation d’énergie (moteurs, lampes, chauffage…) sont connectées entre elles via un réseau électrique.
  • Le système de stockage d’énergie permet d’équilibrer la répartition de la production en fonction de la consommation. L’énergie est généralement stockée dans des batteries au plomb ou lithium.
  • L’intelligence artificielle, à travers un système informatique, permet ensuite de planifier cet équilibre. Le processus est automatisé et les décisions et événements clés sont communiqués aux utilisateurs du micro-réseau.

Présentation du système Smart EMS. En haut, schéma des composants microgrid : la consommation, le stockage et la production, reliés au réseau grâce à un onduleur intelligent qui peut suivre les flux d’énergie. En bas : tous les flux d’information organisés par le tube de communication.

Est-ce applicable et intéressant partout ?

Comme le précise Bertrand Cornélusse, le plus petit micro-réseau imaginable, c’est la maison. Mais il constitue une réelle plus-value pour de plus grosses infrastructures. « Le système peut s’appliquer aux lotissements résidentiels, zonings industriels, bâtiments commerciaux… Les consommateurs bénéficient d’un système d’approvisionnement en énergie plus flexible et fiable. »

A terme, le système peut s’appliquer à toute entité juridique isolée, et à plus grande échelle si la régulation est bien adaptée : « la difficulté, c’est de créer des règles de fonctionnement universelles. Avec une réelle volonté politique pour avancer dans ce sens, d’ici 10 ou 15 ans, on peut révolutionner la manière d’avoir accès à l’électricité. »

MeryGrid est déployé dans le zoning industriel de Mery, qui sert de base d’expérimentation. Trois entreprises participent au projet pilote comme utilisatrices du micro-réseau. Le système sera opérationnel au premier semestre 2018.