L’an passé en Europe, l’électricité provenait plus des éoliennes que des centrales à charbon

Les chiffres publiés début février 2017 par WindEurope (asbl spécialiste du secteur éolien) sont significatifs : 51 % des nouvelles capacités de production d’électricité installées en 2016 proviennent de l’éolien. 10,9 GW ont été installés sur terre et 1,56 GW en mer. Ces résultats sont notamment dûs aux records d’augmentation de capacité atteints par la France (1,6 GW), les Pays-Bas (887 MW), suivis de la Finlande (570 MW), l’Irlande (384 MW) et la Lituanie (178 MW).

 

  • 51% 51%

L’Allemagne reste néanmoins le premier marché européen pour l’éolien (plus de 5,4 GW), avec 44% des nouvelles installations. Elle est suivie de l’Espagne et du Royaume-Uni. D’autres pays européens possèdent plus de 1 GW de capacité installée. C’est le cas de la Belgique.

Les centrales à gaz restent en première place

En termes de capacité présente en Europe, le parc éolien reste toutefois derrière les centrales à gaz. Il ne représente encore que 10,4% de la consommation européenne d’électricité. Son rendement reste en effet inférieur aux énergies conventionnelles. Les Danois y ont le plus recours (39% de leur électricité provient de l’éolien et 60% provient de toutes les énergies renouvelables confondues).

En 2016, les investissements pour financer le développement éolien ont atteint 27,5 milliards d’euros, contre 26,4 milliards d’euros en 2015 (+5%).

Crédits photos : Creative Commons