Mobilité durable « Émile le Serpent Mobile » revient dans les écoles

Le défi d’« Émile, le Serpent Mobile » est une campagne qui veut encourager les enfants à se rendre à l’école à pied, à vélo, en transport en commun et en covoiturage. Lancé en Flandre en février 2014, le projet s’est répandu dans 19 pays européens. Son objectif : rendre les trajets pour l’école plus sûrs et plus écologiques.
Plus qu’une campagne de sensibilisation, le défi d’« Émile, le serpent mobile » (Traffic Snake Game) est un outil adressé aux enfants issus de l’école primaire (6 à 12 ans), à leurs parents et à leurs professeurs.


Comment ça marche ?

En Wallonie, les écoles qui désirent participer à la prochaine campagne s’inscrivent jusqu’au 31 mars 2017 via ce formulaire. L’inscription et le matériel envoyé à l’école après l’inscription sont gratuits.

Du 8 au 19 mai, les enfants collent de grosses gommettes sur une bannière à l’effigie du serpent Émile à chaque fois qu’ils viennent à l’école à pied, à vélo, en transport en commun ou en covoiturage. Chaque école se fixe des objectifs en fonction de sa propre situation. Le but est alors de remplir le corps d’Émile de gommettes.

Les enfants reçoivent une récompense lorsqu’ils atteignent des paliers sur la bannière : pas de devoirs ou 15 minutes de récréation supplémentaires, par exemple. Quand ils atteignent la tête d’Émile, la récompense est encore plus grande : un abri à vélo ou encore une promenade à pied ou à vélo, par exemple. Trois semaines après la fin du jeu, toutes les données collectées avant, pendant et après le jeu sont analysées.

Des résultats probants

Après 3 ans d’existence grâce au soutien de l’UE, l’impact de la campagne se révèle positif : 177.587 élèves et 1.192 écoles de 19 pays européens y ont pris part.

Durant cette période, l’Europe a ainsi fait l’économie de 2 458 853 km de trajets en voiture et 397 tonnes de CO2. Le nombre de trajets durables est passé de 63% à 78% durant la campagne. Un succès qui montre l’impact que peut avoir la communication sur les comportements des citoyens vis-à-vis de la mobilité responsable.

Cette campagne est encadrée par la Direction générale Mobilité et Voies hydrauliques. Énergie Wallonie vous en parle car elle induit des économies d’énergie.

Plus d’infos :
Une infographie qui montre les résultats sur 2014-2017
Le rapport final sur la campagne